SAINT-GENGOUX-LE-NATIONAL

Au carrefour de 5 voies très fréquenté reliant entre autres : Autun, Cluny, Chalon, Tournus et Mâcon, la cité de Saint-Gengoux occupa une position stratégique importante dès l’époque romaine.

Au Xe siècle, après la création de l’abbaye de Cluny, situé à une vingtaine de kilomètres, le village fut placé sous la juridiction des moines et ils le nommèrent Saint-Gengoux (en latin : villa sancti gangulphi).

Au XIIe siècle l’abbaye rentra en conflit avec le comte de Chalon et les moines appelèrent à l’aide le roi Louis VII qui, bien qu’étant Roi de France ne possédait pas de terres en Bourgogne. Il en profita donc pour asseoir son influence sur la région en négociant le partage de Saint-Gengoux avec les moines (contrat de pariage) en échange de son aide. Il établit ensuite une châtellenie (centre judiciaire royal), fait construire un château, des remparts et autorise les premières foires.

La double tutelle de l’abbaye de Cluny et du roi de France conduit à un enrichissement de la ville et un accroissement de la population. C’est pourquoi on retrouve encore aujourd’hui de nombreuse traces de ce passé au détour de chaques rues.

Pour un historique plus complet, nous vous invitons à consulter la brochure ci dessous ou à participer à une des visites guidées organisées par l’office de tourisme (tous les mercredis en Juillet et Août et sur demande pour les groupes. Tarifs : 4€ par personne ou 5€ avec le verre de l’amitié dans l’ancien cuvage des vignerons de Saint-Gengoux).
Hors visites guidées, nous proposons également un petit guide de visite pour découvrir la cité médiévale par soi même.

Découvrez l’histoire de Saint-Gengoux-le-National « La cité au fil du temps », en cliquant ici pour ouvrir le livret historique « SAINT GENGOUX, cité chérie et stratégique des rois capétiens ». Pour la version en allemand cliquez ici.

Pour plus de détails sur chaque éléments de la visite, cliquez sur les liens à droite du plan.

Plan de visite